liberté

9

La loi et l’interprétation du verbe saboter

« Je revendique le droit d’utiliser le verbe « saboter » selon le bon vouloir de la langue italienne. Son emploi ne se réduit pas au sens de dégradation matérielle comme le prétendent les procureurs de cette affaire.
Par exemple : une grève, en particulier de type sauvage, sans préavis, sabote la production d’un établissement ou d’un service.
Un soldat qui exécute mal un ordre, le sabote.

consequat. id Phasellus eleifend massa ut justo adipiscing Praesent tristique Sed ut