Briller aux yeux du monde

HISTOIRE CHARGÉE D’ENSEIGNEMENT (4)

Un artiste rêvait de briller aux yeux du monde mais il restait inconnu.
On disait qu’un vieux sage avait le pouvoir de conduire chacun vers un grand dessein.
Il demanda à être reçu. Il dut patienter sept longs mois.

Quand il fut enfin devant le vénérable sage, il lui demande comment accéder à son grand dessein.

Alors, le maître lui raconta cette histoire :
Un vieux temple renfermant une grande statue de Bouddha devait être détruit pour bâtir un parking.
Cette statue en argile, là depuis des siècles, n’avait aucune valeur, personne n’y prêtait attention depuis longtemps.
Pourtant, des protecteurs du patrimoine obtinrent qu’elle fut déplacée et sauvée.

Les autorités firent venir une grue pour la déplacer.
Malheureusement, le câble céda quand on la souleva et elle se fissura en plusieurs endroits en chutant sur le sol.


Le grutier, y voyant un mauvais présage, décida qu’il n’y toucherait plus.
Mais, un moine qui supervisait les travaux avait aperçu un léger éclat provenant de l’intérieur de la statue.
Glissant une lampe de poche dans une fissure il regarda à l’intérieur et ce qu’il vit lui arracha un grand cri de stupeur.
Si bien que le grutier accourut pour voir.
La vulgaire statue en argile renfermait une merveilleuse statue de Bouddha en or. Elle avait traversé les temps et les périls, bien protégée derrière sa carapace et brillé pour personne depuis bien longtemps.
C’est tout ? demanda l’inconnu.
Le vieux sage ferma les yeux et d’un geste lui désigna la porte…


André Hadellet formula la célèbre chanson « Bal chez Temporel » en quelques heures mais il lui fallu 15 ans pour l’écrire.

Je suis dyslexique. De facétieux neurones font des croche-pieds aux mots dans mon cerveau. Mon orthographe trébuche souvent quand j’écris. Peut-être avez-vous remarqué une faute. Merci de me la signaler : blog.entre2lettres(at)gmail.com

4 réponses

  1. Fanny Dumond dit :

    J’aime beaucoup cette fable, mais davantage l’illustration que je tente de décrypter ! Bravo à l’artiste et merci à vous, Pascal.

  2. luddens dit :

    Que la phrase du dalaï-lama sonne juste à la lecture de cette ode à la sagesse : «  Il n’y a personne qui soit née sous une mauvaise étoile, il n’y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel. » [ Dalai Lama ]

  3. Mireille FLEURIET dit :

    Grâce à ce subterfuge, la statue de Bouddha a traversé les siècles, elle n’avait a priori aucun intérêt, sa valeur était intérieure, mais personne ne le savait jusqu’à ce jour. A quoi sert de briller, si le coeur est vide et si l’on n’a rien à donner. Ne pas briller par envie de paraître, mais briller en donnant le meilleur de soi-même pour les autres. Il ne faut pas se fier à l’apparence, mais à ce que l’on a en soi et envie de donner. Merci Pascal pour cette petite histoire pleine de morale et de sagesse.

  4. Michel-Denis ROBERT dit :

    Comme quoi ce que chacun de nous renferme vaut de l’or. Il suffit de s’éclater en créativité pour le révéler.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

dapibus nunc dolor neque. elit. efficitur. adipiscing dolor. porta. Nullam risus. consequat.