Ce Tohu-bohu peut vous éclairer

Comme vous le savez, la vie est un roman. C’est peut-être la raison pour laquelle nous avons de multiples personnages en nous.
Certains s’accordent très bien, d’autres beaucoup moins.
Quand l’un de nos personnages souhaite se reposer en lisant un bon bouquin, il peut vite entrer en conflit avec celui qui désire se promener, voir des amis ou aller au ciné.
Voire s’étriper avec celui qui tient absolument à courir dans les bois parce qu’il fait très beau.
Notre communauté de personnes ressemble à l’Assemblée Nationale. Elle est discordante et incohérente. Chacun veut mener sa politique sans tenir compte des autres.

Ainsi, au moment même où j’écris cet article, il y a en moi un Pascal bien décidé à le terminer, mais un autre Pascal veut reprendre la lecture du livre qui le captive depuis la veille. Et aussi un Pascal qui se rendrait bien à Bordeaux pour déjeuner avec son cousin.

Imaginez le tohu-bohu que cela engendre dans mon cerveau !
À qui donner donner la priorité ?

Ce n’est jamais simple de déterminer quel est votre personnage préféré, celui qui devrait passer avant tous les autres. Généralement, c’est celui qui semble toujours avoir le dessus, même si d’autres argumentent, négocient, trépignent, se taisent…

Personnellement, je sais qui est le plus important : c’est celui qui veut toujours écrire, prendre des notes, imaginer, etc. Je lui donne la priorité, neuf fois sur 10.
Je l’ai vraiment découvert lors d’un stage de Voice Dialogue.

Si vous n’avez pas encore repéré ce personnage prioritaire en vous, essayez le Voice Dialogue, (Dialogue intérieur) c’est un travail sur soi pas très long, facile et bénéfique.

Voice dialogue consiste à faire parler nos personnages de façon à repérer ceux qui peuvent nous aider à atteindre des objectifs de vie importants. Et à faire taire ceux qui les freinent.

Comment s’y prendre ?

1 . Isolez-vous dans un endroit très calme et commencez par répertorier les personnages qui s’expriment très souvent en vous. Entendez-les parler et notez-les au fur et à mesure. On en trouve généralement 5 ou 6

2 – Faites la même chose, mais en essayant cette fois de repérer les voix qui n’osent pas souvent s’exprimer.

3 – Faites le tri entre celles qui sont très importantes et les autres

4 – Entendez la voix qui domine toutes les autres et demandez-vous si c’est celle qui vous tient le plus à coeur. Celle qui peut vraiment servir votre projet de vie. Si ce n’est pas elle, chercher patiemment laquelle est-ce.

Autre façon de rechercher cette voix dominante

En dernier ressort, si vous hésitez encore, prenez rendez-vous avec une ou un praticien Voice Dialogue. Attention ! Soyez vigilant, les charlatans ne manquent pas. Exigez d’avoir des témoignages sérieux et crédibles avant de vous engager

Je suis dyslexique. De facétieux neurones font des croche-pieds aux mots dans mon cerveau. Mon orthographe trébuche souvent quand j’écris. Peut-être avez-vous remarqué une faute. Merci de me la signaler : blog.entre2lettres(at)gmail.com

Abonnez-vous à Entre2lettres
Vous recevrez 1 article et 1 exercice d'écriture créative chaque semaine. Pas plus. Votre nom, prénom et adresse e-mail ne seront jamais communiqués.
Votre nom, prénom, adresse e-mail ne sont jamais communiqués à quiconque. Vos données sont sollicitées lorsque vous vous abonnez et vous les transmettez en parfaite connaissance de cause. Elles sont collectées par le biais du gestionnaire d’adresses de MailChimp, plate-forme de marketing automatique. Vous pouvez les modifier ou les supprimer en vous désabonnant.

3 réponses

  1. Caroline BASCIANI dit :

    Bonjour,

    Passionnant ! Et, comme un échos à ce qui m’anime d’autant plus ces derniers jours…Synchronicité….Peut-être ?

    Merci !

  2. Souris verte dit :

    🐀 Je suis admirative des gens qui comme vous ont tellement de choix.
    J’ai l’art de prendre des voies sans issues d’où mon indécision lorsque, par hasard je me trouve confrontée à ce problème. De choix!
    Le p’tet ben qu’oui, p’tet ben qu’non !
    🐀

  3. Anne Lonjaret dit :

    J’aime bcp ce que vous décrivez. Je crois que nous y sommes confrontés chaque jour. Cela me rappelle St Ignace de Loyola devant décider entre 2 chemins, donc 2 choix. Il laisse alors son âne sur lequel il est monté, prendre ce qui semble être le bon chemin.
    Voici un lien qui explique la méditation des 2 étendards, donc d’un choix de vie important : https://www.narthex.fr/blogs/ecrits-mystiques/seconde-semaine-des-exercices-spirituels-d2019ignace-de-loyola-suite

    Parfois, n’y aurait il pas dissociation en nous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ut adipiscing ipsum elementum quis, ut velit, massa