Comme au rugby, Antonio marque un essai à chaque mot

[Extrait]
« Il reste dix minutes. Un point sépare les Bleus d’un nouvel exploit. Mais les mêlées ont beau tourner, reculer et s’effondrer, le sifflet de monsieur Barnes ne bronche pas. Il faudra passer par autre chose. Il reste une minute. Parra et ses avants préparent le drop parfait pour Michalak. Quand il surgit, l’ouvreur toulonnais voit monter sur lui toute la défense néo-zélandaise, tels les fous furieux italiens prêts à lui retomber dessus, il feinte le tir et passe à Wesley Fofana qui déboule une nouvelle fois. Tchik-tchak, cadrage débordement, avant d’offrir sur un plateau l’essai de la gagne à Sofiane Guitoune, son premier en Bleu. Le stade et les joueurs exultent. Ils l’ont fait. C’est juste incroyable. C’est juste… Wouaw !!

Vous aimez les écrits d’Antonio Pereira sur ce blogue le samedi, découvrez ses livres

[Commentaire sur Amazon] Arkness

« En tant que fan de Springsteen j ai decouvert ce livre par ce biais et effectivement il correspond bien aux personnages et à l’univers « springsteenien » mais pas que !
c’est un livre très bien écrit avec des personnages très attachants et une histoire prenante.
Certes le tour de force de suivre la setlist du concert est très réussi et il y a plein de liens avec l univers très cinématographique des chansons du boss mais on peut aussi le lire comme un roman passionnant qui se passe dans les highlands et ses bas fonds, ses personnages plein de contradictions et d’états d’âme ses moments heureux et malheureux, les aléas de la vie et un fin à vous scotcher mais que je dévoilerai pas »

Je suis dyslexique. De facétieux neurones font des croche-pieds aux mots dans mon cerveau. Mon orthographe trébuche souvent quand j’écris. Peut-être avez-vous remarqué une faute. Merci de me la signaler : blog.entre2lettres(at)gmail.com

NOUVEAU !

Recevez une compilation des exercices d’écriture créative publiés sur ce blogue depuis 2009
Pour obtenir ce document au format PDF, Word ou e-book, soutenez l’association Entre2lettres avec un don de 10 en indiquant le format choisi et vous recevrez un lien pour le télécharger

IMPORTANT : Si vous souhaitez exploiter ces exercices dans une publication ou un ateliers d’écriture, demandez l’autorisation. Vous aurez mon consentement sans contrepartie à condition de citer la source et le nom de l’auteur. Exemple : » D’après une idée originale de Pascal Perrat «

6 réponses

  1. Françoise - Gare du Nord dit :

    Eh oui! On ne peut pas rejouer France – Nlle Zélande (CDM 1999) à chaque fois.

    Quant à Pascal, j’imagine l’ambiance chez les Perrat. avec un certain sourire, je dois dire

  2. Françoise - Gare du Nord dit :

    J’ai été faire des recherches sur Internet (parce que cela ne me disait rien) pour savoir à quel match cet extrait fait référence.
    J’ai trouvé un match contre les Tonga durant un tournée en Océanie (novembre 2013). Est-ce cela ?

    A part ça, et pour en revenir à votre texte, il ne manque que l’accent rocailleux et truculent de Roger Couderc

    • Perrat dit :

      Moi, le Tonga 2013 cela me dit quelque chose… Sylvianne m’avait offert un billet pour le Tonga contre, la France, je crfois ??? Trou de mémoire, un de plus. On arrive aux Parc des Princes, j’avais oublié les billets dans un tiroir de mon bureau. Imaginez l’ambiance chez les Perrat ce soir là devant les portes du stade.

    • Antonio dit :

      Bonjour Françoise, merci pour l’intérêt que vous portez à ce texte, mais sachez qu’il ne correspond qu’à mon imagination derrière cette fiction, écrite juste avant la coupe du monde 2015 en Angleterre.
      C’est l’histoire d’une équipe de France décriée qui va se retrouver séquestrée et devoir vivre une autre aventure pour sauver sa peau, renouant malgré elle avec quelques valeurs du rugby. Malheureusement, la réalité n’a pas dépassé la fiction, elle a fait pire 🙂

  3. Antonio dit :

    Merci Pascal pour cette vitrine inattendue. Wouah !

    Ce n’est malheureusement pas dans une librairie que cela arriverait. Parce qu’on ne souligne jamais dans les campagnes qui visent à défendre les petites librairies indépendantes contre le méchant Amazon avec quel mépris une majorité de ces libraires reçoivent des auteurs indépendants tout en mangeant dans la main des grosses maisons d’édition. Que vous soyez autoéditeur ou un petit éditeur, ils bégayent leur gêne et vous indiquent hypocritement la sortie. Très peu prennent la peine juste de discuter avec vous, de nos passions communes, les livres, l’écriture. Surtout quand on met, et de l’application, et de l’argent, à faire le meilleur produit qui soit. Il n’y a pas d’aigreur dans mes propos, juste du vécu. D’autant qu’il y a des librairies comme celle des Volcans à Clermont-Fd qui sont à l’inverse très ouverts. C’est un point à méditer 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

in nunc massa elementum felis tempus Aliquam