Livre d’or

« C’est vous qui nous gâtez et pas plus qu’hier je me disais que vous faisiez un gros travail : imaginer et puis après lire nos textes et nous envoyer un commentaire. Vous ne pouvez pas savoir le bonheur que vous m’apportez ainsi qu’aux autres cerrtainement. MERCI Pascal
amicalement. Françoise »

 » C’est un réel plaisir d’avoir un commentaire de votre part. J’ai toujours aimé écrire mais jamais je n’ai eu a m’exprimer. J’ai trouvé votre site et vos propositions pour bousculer les idées sont sensationnelles »

« Merci Pascal, merci à vous pour vos amorces de texte toujours insolites qui nous font sortir de nous-mêmes des choses auxquelles on n’aurait jamais pensé tout seuls‌… »

 » Vous ne pouvez pas imaginer le bien que vous me faites ! Je ne suis, hélas, ni enseignante, ni écrivaine, ni journaliste. Je n’ai pas de formation littéraire.
Quand, parfois, j’ai l’impression que ma vie tourne en rond, je ressens ce besoin impérieux d’écrire ! Quand j’ai découvert votre blog, j’ai pu assouvir chaque semaine ce besoin. » C E

 » Personnellement, je n’écrivais plus. Les enfants, le travail, les emplois du temps à rallonge. Plus de place pour l’écriture personnelle. Rien d’autre qu’un journal intime en pointillés. Pendant les vacances, j’emmenai un petit livre d’écriture créative, et j’écrivais presque chaque jour à partir des nombreux exercices du livre. Du genre : « Le vol n’avait duré que 10 minutes… Ecrivez la suite »
En 2013, j’ai découvert que l’auteur de ce livre Pascal Perrat était aussi coach en écriture créative. Sur son blog chaque samedi matin, il postait un exercice. J’y ai participé des dizaines de fois et ai publié ainsi mes premiers textes. A chaque fois, j’ai reçu des encouragements de Pascal Perrat. Il m’a ainsi inciter à poursuivre. » S G

 » Je suis Française d’origine mais je vis à Montréal.
Le livre « comment écrire son premier roman » est très demandé a la Bibliothèque Nationale du Québec à Montréal. Malgré tout j’ai pu mettre la patte dessus. »

« Hello, J’ai eu le plaisir de te lire, cité dans le Dictionnaire amoureux de la langue française, de Chiflet, pages 156 et 157. Bravo ! »

« Je profite de cet échange pour vous faire part de mon plaisir à découvrir votre blog ( en tapant « cliché » sur internet….). Depuis, il est devenu mon favori et je réécris mon roman policier de 300 pages. MERCI pour vos conseils, le détecteur de clichés, les mots à tout faire…
L’interface de votre blog est plaisante, on se sent comme à la maison. »

 » Cela fait longtemps que je voulais vous remercier pour vos articles et pour ce réseau d’énergie vive et créatrice que vous entretenez. J’y observe une forme de solidarité et un respect de celles et ceux qui essayent d’être « en progrès » si ce n’est en recherche d’accomplissement d’un supplément de vie, par l’écriture « 

« J’en profite pour vous transmettre mon admiration, Pascal, pour la tenue de votre site et surtout vos petites textes d’aide à l’écriture, vos exercices où vous déployez tant d’imagination pour nous sortir du crâne quelques propos… même si je ne participe pas souvent faute de temps, je lis tout… Merci ! »

« Monsieur pascal que dieu vous garde pour le bien que vous faite pour ces gents .mon fils est dyslexique maleureusement il n’accepte son andiccape il a 18ans il est en 2eme année cem il a du mal à lire ,la lecture pour lui c’est la corvée , toute la famille en souffre , il est très nerveux ,je vous demande une méthode pour lire et pour d’autre apprentissages je informe que je suis infirmière merci » Soad M

 » Mais quel est donc ton secret cher Pascal, pour mener de front tant de choses ? La dyslexie ?
As-tu une machine bien huilée pour lire et faire les commentaires de nos textes sur ton blog à ta place, sans compter ceux des abonnés, et TOUT le reste ? »
Peggy M

« En découvrant votre blog, j’ai découvert que je pouvais aller plus loin dans mon style et surtout que je pouvais me lâcher. C’est un réel plaisir intellectuel. Et ça, je vous le dois. » Laurence N

 » De jolies propositions d’écriture chaque semaine et maintenant des conseils , quelle belle découverte ce blog, j’en parle à tout le monde ! Une nouvelle aficionada. » C M

 » Merci Pascal pour vos bons conseils et astuces. Vous êtes un partageur, un diffuseur d’idées. » V D

 » Je voulais vous remercier, car j’ai lu votre livre « comment écrire son premier roman », et je dois dire qu’il m’est très utile. Je l’ai trouvé en outre très bien construit, non seulement sur les techniques de narration à proprement parler, mais aussi, sur le métier de romancier en lui même, les doutes, l’endurance, l’obsession, et tout ce qui s’en suit…
J’ai particulièrement apprécié les astuces, les mots de vocabulaire assez variés que vous proposez, et bien sur, le cahier de brouillon. » Laurie B

 » Merci pour le temps que vous passez à lire tous ces petits écrits. C’est très généreux. »

 » Ravie d’avoir trouvé votre blog hier par hasard, car votre livre « Enrichir son style » m’accompagne depuis une petite dizaine d’années ! « 

 » Chaque nouvelle année j’attends votre « idée créative »qui m ‘enchante et me rappelle votre formation des années 2000 ou nous devions écrire un texte sur l ‘automne sans adjectif ni couleur… ainsi qu’un autre avec les 5 sens ( je travaillais alors sur le « Trio Gourmand » des magazines de cuisine de Prisma Presse »

« Votre dernier exercice m’a enchantée, à tel point que je l’ai transmis aux participants de mes ateliers Ecriture. « 

 » Je viens de m’inscrire depuis peu sur votre site que j’approfondis ; ce message a pour but de vous remercier en vous signifiant combien je me régale , délecte et suis contente de vous avoir découvert.
A très bientôt avec un texte… »

 » Je suis passée par votre formation à l’écriture créative il y a quelques années… et ça me sert toujours !  » Aurélie

 » Merci beaucoup Pascal pour votre livre « Comment écrire son premier roman ». Une pure merveille, même si on en est à son nième roman…Pour moi : un vraie psychothérapie. Quelle chance ! » M Félix

« Je ne remercierai jamais assez Pascal Perrat qui a été à la source de la remise en service de mon stylo. » Sabine

 » Vous m’avez permis de mieux comprendre ma fille dyslexique pour laquelle j’étais en train d’établir un dossier à la MDPH. J’ai obtenu gain de cause enfin presque… Je vous remercie pour votre dévouement et vos précieux conseils sur votre blog. Je renouvelle mon invitation, si vous passez dans le sud des Landes »

 » Je venais chercher des techniques d’écriture. J’en ai plein ma valise. J’ai gagné en cadeau une bouffée d’air (ré)créative. Et si je puis me permettre, j’ai également rencontré un « bon homme », plein d’ humanité et de poésie. Chapô bas, monsieur le jongleur de mots. »

 » J’apprécie bcp votre blog. Pas prétentieux, proche des gens, bien fait, bien animé. Je suis en train de chercher un éditeur pour un livre que j’ai écrit. Pas évident. »

 » J’ai suivi votre stage « écrire pour les magazines » qui reste pour moi un souvenir de stimulation des neurones et de plaisir d’écriture qui me sert tous les jours. A l’époque j’espérais publier un livre de cuisine « Le livre de cuisine pour les garçons qui veulent épater les filles ». Il est sorti et j’en ai édité 2 autres. « 

 » Un grand merci à vous pour la qualité de votre atelier « dépoussiérez votre style », c’était pour moi un bain de jouvence, et un « décapage » passionnant grâce à vous, qui êtes sans aucun doute un sacré éveilleur d’idée ! « 

 » J’en profite pour vous remercier encore pour votre patience mais surtout pour nous avoir permis de partager, pendant 3 jours trop courts, votre professionnalisme. »

 » J’ai beaucoup apprécié votre pédagogie, novatrice, pleine d’humour, et, surtout, la façon que vous aviez de nous faire puiser au fond de nous-même des ressources insoupçonnées. On ne peut que s’en sentir valorisé, au lieu d’être emprisonné par le poids du savoir, des certitudes. Prendre des chemins de traverse, c’est un état d’esprit. Une bouffée d’air pur. »

« Nous avons passé trois jours à libérer notre imagination en vous suivant sur des chemins que l’on pouvait croire seulement ludiques, mais qui, pourtant, conduisaient bien au-delà.
L’éveilleur d’idées n’éveille pas seulement des idées mais réveille aussi des personnes engourdies dans la routine du droit penser. »

1 réponse

  1. Michel Cittone dit :

    Je reste abobo,abo né, à beau nez, c’est ok, foi de paltoquet (des brumes). Amistad.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

dolor ut eleifend at mattis suscipit