Curriculum vite fait

L'autodidacte est quelqu'un qui ne sait pas. Il est donc contraint d'imaginer

Pascal Perrat : Érudit-mentaire

Désagrégé de lettres
Blague + 3 et Bac – 3
Admis au concours de circonstances
Collège Bouffon, avenue de la 2e BD
Trois années de fax
Bug d’histoires surréalistes
CAP auto…didacte 
BEP de tourneur phraseur
Licence IV
Animal de compagnie : machine à écrire
Langue parlée et écrite : l’exquis mot 

Activité sportive : 100 m page libre 

« L’autodidacte est quelqu’un qui ne sait pas.
Il est donc contraint d’imaginer »

Je ne suis allé à l’école qu’à 6 ans, du fait de la guerre…
Jusque là, j’étais un enfant heureux. Je ne savais pas que j’allais devenir un cancre
C’est lorsque j’ai dû apprendre à lire, écrire et compter, que je les choses se sont gâtées.
Impossible d’écrire un mot sans inverser ses syllabes, de rédiger une phrase sans fautes. Impossible de multiplier ou diviser correctement. Quand aux leçons à apprendre « par cœur » c’était l’horreur. Je ne retenais que quelques bribes.
Pourtant, au début, j’ai essayé. J’ai tenté d’apprendre ce que les « maîtres » voulaient « m’enfoncer dans la tête ».
J’aurais tant aimé être parmi « les bons élèves », tant voulu que mes parents soient contents de moi.
Qu’ils cessent de me traiter d’étourdi, de dissipé, de fainéant. Qu’ils soient fiers de signer mon carnet de notes.
Peine perdue, cette pédagogie dont je ne comprenais pas les règles, était hermétique pour moi. Je me suis donc fait à l’idée que j’étais nul, mauvais, distrait. Pas tout à fait crétin, tout de même, quand il s’agissait de trouver une idée originale, j’étais souvent le meilleur…

nunc ut diam leo mattis ut mattis quis, id non