Essayez le journal créatif pendant les vacances

Bonnes vacances, rendez-vous en septembre pour un prochain article.
Pas de congés payés pour mes idées.  Toujours une proposition d’écriture créative chaque samedi, même au mois d’août.

Peut-être, vous souvenez-vous de ce slogan des années 80 : « En France, on n’a pas de pétrole mais on a des idées ».
Je me demande si ce n’était pas un peu présomptueux de notre part car c’est encore des États-Unis que nous parvient ce concept : le journal créatif. 

Qu’est-ce que le journal créatif ?
C’est un dérivé du journal intime tel que nous le connaissons, ce cahier où un livre auquel on confie ses sentiments, ses joies, ses peines, ses fantasmes, etc.

Le journal creatifLe journal créatif, inventé par une québécoise, Anne-Marie Jobin, est plus un journal de développement personnel
qu’un journal tel qu’on l’entend habituellement.

Dans ce journal créatif on ne se contente pas d’écrire, on emploie d’autres langages pour s’exprimer : le coloriage, le collage,
le découpage, le dessin, l’aquarelle, etc.

Grâce à sa liberté d’expression et des moyens pour s’exprimer, le journal créatif permet de laisser libre cours à des émotions ou des sentiments souvent censurés par l’écriture. 

C’est un moyen d’expression idéal pour les personnes qui rencontrent des difficultés avec l’écriture.

Comment utiliser ce journal créatif ? C’est simple, il suffit d’avoir à portée de main, des images et de la colle, des crayons de couleur et une paire de ciseaux, nul besoin de maîtriser le dessin ou l’écriture, on s’exprime créativement en toute liberté et sans jugement.

Selon des personnes qui ont adopté ce type de journal, il permet de comprendre qu’il n’est pas nécessaire d’être un écrivain et un dessinateur talentueux pour utiliser ces deux médias comme forme d’expression personnelle.

Il semblerait qu’avec ce concept, on soit proche de l’art thérapie, mais je me trompe peut être, je n’ai pas expérimenté ce type de journal.
Si j’aborde de nouveau ce sujet c’est parce que je trouve la démarche intéressante, et comme nous sommes en période de vacances,
je me suis dit que vous aimeriez peut-être essayer.

Il paraît que ce journal créatif est un bon allié pour trouver des solutions à ses blocages. A voir…
Si vous tentez l’expérience ce serait très sympathique de m’envoyer un mot pour nous dire ce que vous en pensez.

Le livre d’Anne-Marie Jobin à l’origine de ce journal:

Dans le même ordre d’idée
Si vous cherchez un magazine qui bouge la tête offrez-vous BOOKS  tous les articles traitent intelligemment de littérature. Ce journal est vendu au prix d’un livre (12  €), c’est cher pour un magazine, mais je vous garantis des heures de lecture enrichissantes.
Sachez que je n’ai aucune accointance avec ce magazine.

Je suis dyslexique. De facétieux neurones font des croche-pieds aux mots dans mon cerveau. Mon orthographe trébuche souvent quand j’écris. Peut-être avez-vous remarqué une faute. Merci de me la signaler : blog.entre2lettres(at)gmail.com

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. Michel-Denis ROBERT dit :

    Journal créatif, c’est une très belle idée. Le dessin et l’écriture sont complémentaires.
    Merci Pascal

  2. Malleret dit :

    Je viens de regarder une série de vidéos sur elle! J’adore j’ai envie de tout mais il va falloir choisir.
    Elle est adorable et la cerise sur le gâteau : son accent!

  3. Malleret dit :

    J’avais l’intention de m’inscrire à carnet .de voyage et puis j’ai abandonné.. Là dès que je rentre en France, je cours me l’acheter ! Stéphanie votre mail me le confirme. Merci
    Merci Pascal aussi

  4. Véronique dit :

    Bonjour… Cela fait des années que mon cahier est devenu un point de repère dans chaque journée. C’est un moment privilégié pendant lequel je me connecte avec moi-même. J’y dépose mes émotions, j’y colle des mots qui me parlent, des photos d’instants magiques, des gribouillages et « tickets souvenirs », des extraits de lecture et j’en passe. Quand une émotion est trop forte, j’éprouve ce besoin irrésistible de la canaliser dans un premier temps dans mon cahier. Cela m’aide souvent à prendre le recul nécessaire et les décisions qui me semblent être les meilleures… Je ne saurais dire depuis quand j’écris ni combien de feuilles ont été ainsi remplies, colorées ou noircies. je peux juste dire que beaucoup de cahiers sont partis au recyclage pour écrire une nouvelle histoire. Quand le passé si grave se délave, que le présent m’emplit maintenant et que le futur sera aventure, alors seulement la créativité se dévoile, les rêves enfouis refont surface et la vie ne se joue plus à pile ou face.
    Journal créatif, écriture thérapeutique, appelez cela comme vous l’entendez… moi, ça me fait avancer!

  5. Bonjour Pascal,
    J’ai testé effectivement l’an dernier. C’est effectivement assez proche de l’art thérapie mais au sens de l’art qui fait du bien, nul besoin d’être malade.
    Je garde un souvenir tres fort de cette expérience, j’ai écrit une lettre d’insulte indéchiffrable à quelqu’un, au rythme TGV, puis je l’ai colorié. Cela a donné un truc plutot sympa.
    Je vous envoie des photos par mail,
    Bonnes vacances
    Stéphanie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

quis sit mi, Sed quis, fringilla