Laissez votre cerveau s’ennuyer

Incroyable découverte aux Etats-Unis !

Tandis qu’elle promenait son bébé, une journaliste new-yorkaise s’est rendue compte que si elle ne restait pas l’oreille collée à son téléphone portable son esprit vagabondait.
Émerveillée par sa prodigieuse découverte, elle en a fait le sujet d’un livre.
Révolutionnaire, n’est-ce pas ?

Il faut au cerveau des moments d’ennui où l’esprit vagabonde.

On a découvert récemment que certains réseaux neuronaux ne s’activent que si on a rien à faire.
Les spécialistes les appellent les « default networks ».
Ces réseaux permettent à notre cerveau de s’évader, de tromper l’ennui.

Quand on ne fait rien, quand on s’ennuie, notre esprit nous entraîne de plus en plus loin et bientôt des idées surviennent, il n’y a plus qu’à les suivre. C’est une sorte de somnabulisme créatif.

Mais nous sommes malheureusement dans une société smartphone, tablette ou montre connectée, qui ne supporte pas de vivre un instant sans ces béquilles.
Quand l’une de ces prothèses n’est pas dans leur poche, leur sac à main ou au poignet, la plupart des personnes stressent. Si bien qu’elles trouvent toujours une bonne raison de ne pas s’en séparer. « Et si il arrivait quelque chose à mon mari, enfant, mère, père, ami ! » .

Voulez-vous savoir si vous êtes addict ?

Rien de plus simple : essayez, au moins une fois, de partir une journée de chez vous sans emporter votre téléphone portable ou similaire.

Quand nous laissons vagabonder notre pensée notre esprit peut laisser libre cours à son imagination

  « La culture actuelle exagère l’importance d’une interaction sociale constante, due en partie aux réseaux sociaux », soulignent le psychologue Barry Kaufman et l’écrivain scientifique Carolyn Gregoire.

“Nous avons tendance à considérer le temps passé seul à seul comme du temps gaspillé, ou comme l’indication d’une personnalité antisociale ou mélancolique.
En réalité, nous devrions y voir le signe d’une maturité émotive et d’un développement psychologique sain.”

Les créatifs de la Silicon Valley sont d’ailleurs les premiers à se débrancher pour réfléchir à leurs projets et préparer la prochaine innovation qui nous aliénera encore plus.

Abonnez-vous à Entre2lettres
Vous recevrez 1 article et 1 exercice d'écriture créative chaque semaine. Pas plus. Votre nom, prénom et adresse e-mail ne seront jamais communiqués.
Votre nom, prénom, adresse e-mail ne sont jamais communiqués à quiconque. Vos données sont sollicitées lorsque vous vous abonnez et vous les transmettez en parfaite connaissance de cause. Elles sont collectées par le biais du gestionnaire d’adresses de MailChimp, plate-forme de marketing automatique. Vous pouvez les modifier ou les supprimer en vous désabonnant.

9 réponses

  1. Souris verte dit :

    🐀🤔 si les mains ne bougent pas. . on se dit : inoccupé.
    L’esprit est indépendant… Et lui continue de faire tourner sa machine. On gamberge mieux si on tricote.
    Donc, actif ou pas !!!
    Le tout est d’être tout seul… Ce sont les ‘autres’ bien sûr qui…
    Schubert n’écrivait qu’au café… Il ne supportait pas le silence…
    Alors ? Bruit ou silence ?
    Ne rien faire ? Oui, mais comment ?🐀🤔

    • Clémence dit :

      Schubert trouvait- peut-être – l’inspiration au café, mais pour écrire sa musique, il était au piano ou au violon…
      Mais ce qui est vrai :
      « Les Viennois, notamment les plus jeunes et les plus libres d’esprit, ne parviennent pas à s’habituer au régime policier mis en place depuis peu. Ils organisent donc des réunions, soit au café, soit chez eux, afin de se divertir en rêvant d’une société moins contraignante. » (Eduthèque)

  2. Clémence dit :

    Ce sont souvent les parents qui transforment les journées de leurs enfants en journées marathon.
    Et de plus, l’ emploi du temps souvent rempli avec des activités que les parents auraient tant voulu faire….vivre sa vie par procuration…
    Mais ne jetons pas le bébé avec l’eau du bain! C’est qu’il faut bien occuper les enfants les jours de congé alors que les parents travaillent…
    Bref, de quoi discuter des heures et avancer un nombre impressionnant d’arguments en faveur ou en défaveur…

    Mais il est un fait certain… la créativité prend sa source dans l’ennui ou l’ennui est lle moteur du développement de la créativité!

    Pour en savoir plus…
    https://fr.aleteia.org/2017/05/28/3-bonnes-raisons-de-laisser-nos-enfants-sennuyer/

  3. Kate dit :

    Je suis institutrice et suis tout à fait d’accord avec le fait que les enfants ont besoin de ne rien faire, il faut que l’on cesse de vouloir les occuper en permanence. Je dirais même que c’est vital pour eux, pour leur équilibre et c’est la seule manière de leur redonner leur créativité, leur calme, leur concentration, leur autonomie et indépendance. Mais on est mal partis……

  4. Françoise - Gare du Nord dit :

    Depuis que je suis mère, j’ai toujours pensé que l’ennui – comme la frustration mais à un autre titre – devrait faire partie de l’éducation car il pouvait laisser la place à l’imaginaire.
    Des enfants sans cesse occupés à des activités ou à des jeux ne peuvent, à mon avis, développer totalement leur imagination
    Qu’en pensent les éducateurs ?

  5. Laurence Noyer dit :

    Proust aussi en a fait le sujet de son livre 😴

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

vulputate, velit, tempus ultricies sed nec nunc Aliquam