L’avis des abonnés (es)

Je m’éclaaaaate !!!!!!
Je ne cesserai de clamer la chance que j’ai eu de vous rencontrer tous les deux et MERCI de m’avoir montrer une autre pratique des ateliers d’écriture .
Ma première rencontre avec votre blog , voilà presque un an , m’avait scotchée et je n’ai eu qu’un seul désir vous rencontrer .
J’admire votre imaginaire et espère en hériter !!!!
Ce n’est que du plaisir votre Blog Pascal ; du plaisir d’écrire et d’apprendre .
Pour moi c’est parfait .
A demain, Rénata

Des avis ? Vu ton niveau quelle preuve d’humilité ! Qui sommes nous ? Qui suis-je ?
Moi, j’aime la construction d’un texte, un peu comme en architecture et en même quel plaisir de laisser libre cours….
Un espace de liberté indéniable où la plume s’inscrit.
On me demandait un jour mon objet préféré. J’ai répondu le crayon de papier. Il peut tout aussi bien se tenir dans une main que dans une poche. Il écrit, griffonne, fait des contours, des arabesques, peut se retravailler et à tout moment s’effacer. qq chose d’éphémère, mais qui peut durer.
J’aime le mercredi recevoir un peu de culture et le samedi m’évader. parfois ce n’est pas évident, mais j’aime à écrire parfois en décalé. Et quel petit plaisir que de recevoir ton commentaire toujours optimiste, encourageant du fin pédagogue que tu sembles être.

Je vous remercie de nous demander notre avis sur votre blog sur lequel je suis abonnée depuis longtemps. On ne compte pas les années, n’est-ce pas, cher Pascal.

Le vendredi soir je me dis : chouette demain je vais m’amuser. Au réveil, tout endormie encore, je jette un œil sur votre proposition et je me dis : mais où va-t-il chercher toutes ses idées ? Je suis épatée, vraiment, de leur richesse, de leur variété qui me font explorer mon imaginaire, voyager dans des mondes parallèles auxquels je n’aurais jamais pensé. Et lorsque l’un de mes écrits retravaillé se transforme en nouvelle, je suis la plus heureuse des écrivantes. Sachant que je ne serai pas jugée, sur votre blog je trouve une liberté d’écrire à nulle autre pareille.

Un grand merci à vous, Pascal, pour vos si sympathiques et très amicaux retours de lecture, tout en clins d’œil, qui me réjouissent. Je suis épatée que vous répondiez à chacun de nous et quand vous recevez 20/30 textes chaque semaine c’est remarquable.

Quant à vos articles, je les lis attentivement, mais ayant deux mains gauches, je n’arrive pas toujours à partager ceux qui m’interpellent le plus. Un par semaine n’est pas de trop pour moi et je loue vos recherches diverses sur des sujets variés. A bientôt, cher Pascal.
Amicalement. Ophélie (Patricia)

Tout d’abord, merci Pascal de nous demander notre avis sur le blog.
En ce qui ne concerne, si je ne le fréquente que depuis quelques mois j’ai redécouvert le plaisir de l’écriture, du moins celle qui sera lue.
Et puis, avec les courriels et les SMS, l’acte d’écrire un texte structuré, même au moyen d’un clavier, est un travail intellectuel infiniment salutaire.
J’éprouve un grand plaisir, le samedi, à découvrir le sujet, toujours plein d’humour, laissant la place à la divagation, puis à construire un petit texte .
Les commentaires que tu envoies sont délicieux et moi, ça me donne du baume au cœur !
Pour varier un peu, peut-être devrais-tu proposer des sujets qui touchent notre vie comme la transition écologique , les migrants. Certes, ce ne sont pas des sujets humoristiques, surtout les migrants mais ils donnent à réfléchir sur notre humanité.
J’aime tout autant l’étape du mercredi, les articles sont intéressants et les vidéos, comme celle sur les deux linguistes belges, réjouissantes. Comme nous sommes en manque entre deux samedis, le mercredi est le bienvenu. Non, l’article du mercredi n’est pas de trop.
Quel plaisir aussi de lire la prose ou les vers des autres ! Je suis d’accord avec l’un des abonnés qui a souligné le manque d’échanges entre participants. Un effort de côté-là reste à faire. (83Nanou)

Merci Pascal.
J’attends toujours avec impatience vos propositions d’écriture et vos commentaires toujours si bienveillants. Vous êtes quelqu’un de généreux, de bienveillant etc, etc
Très amicalement
françoise,

Bonjour Pascal et tous les abonnés,
Je me suis faite absente du blog ces derniers mois, non parce que j’en avais assez mais d’autres choses ont pris mon temps. Il est vrai que je les ai laissé me le voler.
je vous l’ai déjà dit Pascal. Vous faites partie de mon univers. Votre travail est important. Vous faites du bien mais je crois que vous le savez déjà. Combien certains de vos sujets m’ont fait voler, oublier et espérer. J’espère bien un jour vous rencontrer ainsi que votre épouse, bien que je l’ai fait par le petit trou de la lorgnette lors d’un reportage dont vous étiez l’invité. Pour rien au monde je ne l’aurai manquer. Je dois avouer que vous m’avez fait progresser en écriture et votre livre m’est précieux. Je dois d’ailleurs acheter le dernier.
Quant à la teneur de votre blog, il est formidable et c’est extra de pouvoir lire chacun d’entre nous. Bravo.
Je vais bientôt revenir. Il est vrai que je lis presque toujours vos sujets, parfois déjantés qui obligent à vraiment faire travailler nos neurones. A très bientôt de vous retrouver sans que vous ne changiez rien. Les articles du mercredi sont aussi essentiels dans mon chemin d’écriture.
AB

Difficile de critiquer ce qui m’apporte chaque semaine une autre parenthèse et un regard extérieur le plus souvent bienveillant. Tes exercices sont mon footing hebdomadaire, celui que je rate peu…certainement parce que je m’y sens bien! Donc, rien à dire, rien à reprocher, ce serait bien malvenu! Certes parfois certaines propositions me paraissent trop alambiquées, alors je m’applique un peu plus à défaire les nœuds marins…ce n’est que mon problème! Ce qui me manque, c’est peut être un peu plus de regards des autres participants, un manque général d’échanges! L’écrivant a la mauvaise réputation, peut-être justifiée, de vivre dans sa bulle et de ne porter qu’un regard circonspect sur le « travail » des autres. Je n’évoquerai qu’en passant les hargneux de passage, les fielleux, les boutiquiers de la critique. Bouclons les dans leurs caves. J’hésite souvent à poster un « avis » car je ne me sens aucun droit de « juger ». Mais quand certaines expressions , tournures, trouvailles, me plaisent, je devrai faire l’effort de le signaler. Et honnêtement, je ne le fais pas régulièrement. Et vous non plus. Et c’est dommage, car parmi la somme d’abonnés, nous avons forcément un premier potentiel de « lecteurs ». Alors, n’est ce pas bête de ne pas en profiter, un poil plus? Allez, promis, je donne l’exemple, je m’y met dès samedi prochain…ou dimanche…! (JMD)

Bonjour Pascal et merci pour cet article:
-en ce qui concerne l’exercice du samedi, et bien moi je l’adore, même si ça me triture les méninges, c’est aussi pour ça que je le fais! J’aime beaucoup cet exercice régulier qui, pour ma part, me donne le sentiment de me permettre de travailler sur des sujets sur lesquels je n’aurai jamais écrit. C’est un rendez-vous auquel je tiens beaucoup et j’aime lire, sans a-priori ni jugements les productions de mes camarades. En ce qui me concerne, cela ne me préoccupe pas de ne pas avoir de retour.
Bien sûr, si j’en ai, je suis contente mais ce n’est pas une priorité. Par contre, votre regard et votre point de vue Pascal, m’est important. D’ailleurs je vous remercie pour cela.
-en ce qui concerne l’article du mercredi, j’aime quand il permet d’élargir notre horizon comme le partage sur « l’ortograf ». des partages de ce genre, moi j’en redemande!

Enfin, Pascal, merci pour tout, de faire en sorte que ce blog vive, de nous emmener ailleurs, de nous faire progresser, ça n’a pas de prix! (Iris79)

Les exercices du samedi? : ma récréation!
et quelle que soit la consigne, oui, quelle qu’elle soit, de toute façon on en fait ce que l’on en veut n’est-ce pas? Libre cours à notre propre fantaisie.
Alors, merci Pascal pour ces stimulants hebdomadaires et aussi pour la bienveillance des commentaires joliment formulés.
Un article publié chaque mercredi?:
Perso j’en prends toujours connaissance avec grand intérêt mais n’ai pas toujours le temps de commenter.
en conclusion je suis fan du blog tel qu’il existe!
(F Bonnet)

Tu le demandes ?
Eh bien on va te le dire !
Je ne sais pas ce que j’apprécie le plus… Des sujets tjrs délirants – le pied dans la tong -!!! Mais ils souvent déjà très étayés -ce qui nous laisse assez peu de marche de manœuvre !
Ou lire ce qu’ont écrit les autres… Certains sont follement drôles…
Il m’arrive d’essayer de ‘ répondre ‘ mais j’ai peur de faire ma concierge…( de quoi è s’mêle la souris verte🐀 ?) De plus, mes blablas arrivent bien sur le blog mais quand ils partent à  »l’épluchage », ils ne reviennent plus, bien que généralement courtois !
Ils n’ont rien d’une liaison dangereuse.
Le principe de commencer systématiquement par l’ incipit créé un ronron… Une sorte de danse du chat qui se mord la queue… Surtout lorsque le sujet est long. J’aime bien aussi quand il arrive à la fin de l’histoire comme une évidence, cela signifie que la machine a tourner.
J’admire ton courage pour nous relire tous (certains très très longs !)et tes commentaires que j’attends comme la mouche sur un bol de lait ! Ils sont toujours encourageants, drôles émaillés de bons mots.
-Attention au mot »quête » et pire au mot-laid ! –
(Je n’ai pas résisté !)
Pour tout te dire, j’aime bcp la parenthèse du mercredi. C’est grâce à elle que nous avons fait connaissance et vois-tu, cette rencontre bas- alpine fait partie des très bons souvenirs partagés avec Sylvianne nº1 et mon Ours. Surtout tu m’as ouvert des horizons dans l’écriture positive..
Quant aux chemins divers des orientations de la pensée du mercredi !!!???
Vous avez dit pensée ?
Déjà bien de pouvoir en débattre !
En tout cas merci de nous demander notre avis…
Je suis consciente qu’ avec le mien .. on reste un peu assis sur les dents de la scie ! Les chroniques ne sont pas mon fort.
Continue de nous donner du grain à moudre…
Accroche-toi Pascal… C’est trop bien ce que tu fais.
Bibis

Le Blog de Pascal Perrat est un blog de foie gras
Patrimoine culturel, il m’est devenu essentiel
Dans les starting-blog chaque samedi, affamée
Pour calmer mon appétit, j’ouvre grand le gosier
Il m’a rendu accro cet éleveur de mots
Devenue addictive d’écriture créative
Parait qu’sa production a atteint la grande distribution
Un blog pour mille abonnés ! beau succès de cuisinier !
Cru, mi-cuit, cuit, il propose son produit
Avec beaucoup de sel, mais jamais traditionnel
Avec toutes ses idées, il a le don de nous dénerver
Son en-cas du mercredi nous met le Sauterne au conduit
On tend son assiette vers de nouvelles recettes
Chacun remplit son verre puis met son couvert
La plume au Bic ou complètement dyslexique
On y met son épice, son aile ou sa cuisse
Je dirais pour finir que ce blog me convient…
Puisque j’ai toujours faim. (L Noyer)

Ce qu’il manque à ce blog, c’est une rue d’Alleray, des escaliers, un tout petit ascenseur, quatre ou cinq étages, une porte avec un judas qui donnerait sur l’intérieur, le sourire de Sylvianne derrière la porte, celui en coin, facétieux, du maître de cérémonie, l’appréhension qui ne fait qu’une autour de la grande table, et le plaisir libérateur de se lire et de voir la surprise, le rire, la bienveillance en l’autre… tu peux voir ça avec WordPress ?
Sinon, ne change rien, ils est parfait avec ses défauts 😉
(Ana315)

elit. in facilisis porta. ut Nullam libero leo venenatis consequat. ut ultricies