Voir avec un regard d’enfant

Si vous pensez que vous n’avez pas beaucoup d’imagination, je vous propose de tenter cette expérience.

Levez les yeux au ciel. S’il est moutonnant, vous percevrez tout de suite, par association d’idées, des visages, des animaux et peut-être des apparitions divines…

Il suffit de peu pour que ces nuages deviennent un gigantesque terrain de jeu pour votre imagination.

De simples protubérances nuageuses réveillent notre esprit. Aussitôt que nos yeux s’y promènent au hasard notre cerveau redouble d’efforts pour y découvrir des formes. 
Je regarde un nuage et soudain tout un monde imaginaire s’ouvre à moi. Je redeviens l’enfant joueur que j’étais avant de devenir adulte.

Ces 2 jours peuvent changer VOTRE vie 

Le stage DEVENIR ÉVEILLEUR D’IDÉES ® est programmé.
Il se déroulera les 6 et 7 octobre 2018.
Restent encore quelques places

Au cours de ce séminaire, je révélerai et transmettrai mon savoir-faire, mes outils et les secrets de mon concept Éveilleur d’idées ®
Il s’adresse aux personnes prêtes à investir pour prendre ma relève.
Leur nombre est limité : une par région (3 régions sont déjà prises)

Si vous souhaitez faire partie de la prochaine génération des Éveilleurs d’idées ® prenez contact par courriel
Après quoi, nous prendrons rendez-vous pour un premier entretien téléphonique.

Le concept Éveilleur d’idées ® part d’un principe : les êtres humains naissent tous avec une forte prédisposition à imaginer, rêver, inventer. 
La créativité est ancrée dans nos gènes, nous sommes tous capables d’actions créatrices. Cette créativité innée est, pour une grande part, le propre de l’homme. Mais dès la naissance d’un petit être, des anesthésistes bien intentionnés se penchent déjà sur son berceau.

Je suis dyslexique. De facétieux neurones font des croche-pieds aux mots dans mon cerveau. Mon orthographe trébuche souvent quand j’écris. Peut-être avez-vous remarqué une faute. Merci de me la signaler : blog.entre2lettres(at)gmail.com

9 réponses

  1. oholibama dit :

    Le nez en l’air, l’enfant de son pas saccader

    avançait tout en souriant regardant de ses yeux
    émerveillés ce que le ciel avait à lui donnait
    de si bon matin.

    Heureux de se retrouvé en cet endroit ou son âme
    d’enfant n’avait rien à caché, il pouvait enfin
    s’extasier sur la multiplicités des formes ennuagés.

    Un rire ténu sortit tout droit de sa maigre poitrine
    La lumière lui donnait les larmes à l’oeil et cela
    lui permettait de voir au travers de celles-ci un
    peu plus de chose.

    Des lapins, des chats, des dragons, des hommes et des
    femmes tous en parties mélangés ravivait ses espoirs
    un jour se dit-il un jour je serai celui qui peindrais
    le ciel dans les tons de l’arc-en-ciel et plus personne
    ne sera triste.

    L’enfant , le nez en l’air toussa à se déchiré la cage
    thoracique pourtant, il continuait à sourire.
    Quel beau présent que celui-là…un ciel pleins de nuages
    changeant rien que pour lui. L’Ange se tint près de l’enfant
    d’un tendre sourire, il lui tendit la main.

    Le nez en l’air, l’enfant tout à son bonheur, lui prit la
    main. Un son de cloche résonna soudain, les yeux grands ouverts,
    l’enfant fixait le ciel.
    sur une idée de Pascal Perrat. y-l.

  2. Jean-Pierre dit :

    Le ciel uniformément gris de ce matin ne stimule pas vraiment mon imagination, mais un vieux souvenir. Quand j’avais 14 ans, Luis Mariano chantait ceci :

    Un petit nuage danse dans le ciel
    Un petit nuage aux tons de pastel
    Un petit nuage qui veut voyager
    Et qui s’en va d’un pas léger

    Un petit orage qui l’a vu passer
    Un petit orage vient le taquiner
    Comme c’est dommage
    Pour deux gouttes d’eau
    Le soleil tire ses rideaux

    Le petit nuage a le cœur bien gros
    Il vient d’éclater en sanglots
    Le petit orage a vu son chagrin
    Et s’en est allé plus loin

    Un petit nuage danse dans le ciel
    Et comme un présage de lune de miel
    Ce petit nuage aux tons de pastel
    S’amuse à peindre un arc-en-ciel

    Chaque fois que l’on aime
    On choisit un emblème
    Nous avons fait de même
    Et choisi tous les deux
    Pour notre mariage
    Un tout petit nuage
    Qui nous protègera

    Et depuis ce jour-là

    Un petit nuage danse dans le ciel
    Un petit nuage aux tons de pastel
    Ce petit nuage qui nous suit toujours
    C’est l’image de nos beaux jours

  3. Tibo dit :

    Je dirais même plus « liberté pour les… ». Oh ! Un ours 😉

  4. Françoise - Gare du Nord dit :

    Pour compléter ce qu’a écrit Beryl Dey Hemm avec qui je suis d’accord, il y a aussi les ombres

  5. oholibama dit :

    Bonsoir Pascal
    oh oui je reste souvent baba en regardant le ciel et ce qu’il nous propose… la nuit reste elle aussi très belle mais c’est évident d’une autre façon.
    bonne soirée.

  6. Nugues François dit :

    Un petit bout de nuage dans le ciel d’automne !
    Un regard à droite, à gauche, chut
    je saute sur le mur, courre à fond les manettes
    Je redescends, personne ne m’a vu
    dommage, j’aime bien quand le Demai râle !
    Ah oui ! Je sais, se rouler dans les feuilles des tilleuls
    Jean-Jo n’est pas là, ça serait mieux avec lui
    on ferait une bagarre de feuilles
    on ferait aboyer le chien du voisin…
    l’autre jour, chemin Jean-Julien qui est bien étroit
    on avait attaché une ficelle à deux boutons de porte
    bien en face l’un de l’autre.
    On avait laissé du mou
    Et puis on a sonné aux deux portes en même temps
    On s’est planqué…
    Il y a une dame qui a ouvert la première porte,
    elle a vu la ficelle, l’a laissée et a refermé sa porte en haussant des épaules. Elle devait connaitre…
    l’autre n’a pas ouvert !
    On avait espéré qu’ils ouvriraient en même temps.
    Ça n’a pas vraiment marché.
    Faudra qu’on recommence !
    Le nuage ne bouge pas, fainéant, va !

    François Nugues

  7. 🐀 dit :

    🐀
    Bonjour Pascal
    Pouvez-vous nous dire si vous nous avez comptés pour les 6-7 octobre ? Où on reste comme on a dit..

    C’est juste pour qu’on s’organise…

    On fait comme vous voulez
    Amitiés
    🐀

  8. Beryl Dey Hemm dit :

    Les nuages ok. Mais aussi les montagnes, les vieux arbres, les cailloux, les motifs de tentures…Tout ce qui nous entoure est plein de personnages improvisés et éphémères.ils apparaissent disparaissent aussitôt n’étaient qu’une illusion compagnie d’un instant magique…

  9. Michel-Denis ROBERT dit :

    LIBRE

    Le jour se lève
    Tout doux mes rêves glissent
    Frôlent la pointe
    Les herbes fraîches bruissent
    Mes mains rejointes
    Les portent au loin
    Ils détricotent
    Un seul nuage tissent
    Un poème sage
    Sur une toile bleue
    La rime se perd et se libère
    Le vent opère la liberté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

id et, id commodo at ut Lorem nunc leo porta. in ultricies