Comme une sauce sur le feu

Hier, j’ai dîné chez une amie qui cuisine « comme un chef ».
« Tu vois, m’a-t-elle dit en désignant une petite casserole sur le feu, je la fais réduire depuis ce matin, cuisiner demande beaucoup de patience.
J’ai pensé au recueil de nouvelles que j’ai reçu cette semaine, pour avis.
Les sujets ne manquent pas de sel mais l’auteur n’a pas laissé réduire ses textes pour n’en garder que le suc. 

Ses nouvelles sont parfois trop longues ou trop courtes, leur structure n’est souvent pas assez claire, certaines sont encombrées par de pesants détails.
Cependant, chacune porte la griffe d’un auteur capable de raconter des histoires captivantes.
Reste à lier le style et le suspense avec juste ce qu’il faut de sauce réduite de mots.
À donner aux textes une consistance et un jus qui ne soient pas sans consistance.
Patiemment, lors de plusieurs relectures, comme les grands chefs en écriture.

NOUVEAU SUR LE BLOG !

Une nouvelle page attend vos « tweet-lecteur »

L’exercice consiste à résumer en une phrase le dernier livre que vous avez lu.

Je suis dyslexique.  De facétieux neurones font des croche-pieds aux mots dans mon cerveau. Mon orthographe trébuche souvent quand j’écris. Peut-être avez-vous remarqué une faute. Merci de me la signaler :blog.entre2lettres(at)gmail.com


4 réponses

  1. MALLERET dit :

    Ai-le droit à un PS?
    Dans ma phrase sur MES VIES SECRÈTES je voudrais ajouter inattendues. « Un savant mélange de biographies inattendues etc… cet adjectif est essentiel .
    Comme à l’école je vais trop vite!
    Amitié à tous

  2. MALLERET dit :

    MES VIES SECRÈTES de Dominique BONA

    Un savant mélange de biographies inattendues qui finissent par se connecter entre elles contre toute attente et d’autobiographie.

  3. AB dit :

    Oups ! Mille excuses Pascal. En fait je n’ai pas lu correctement.Qu’une phrase, cela reste difficile pour résumer, donc pour le livre précédemment cité je pourrai dire :
    Une année jour après jour avec une mamie d’enfer qui pioche dans le bonheur pour s’en délecter, elle y arrive et cela nous ravit et nous rassure quant à l’avenir.

  4. AB dit :

    UN CLAFOUTIS AUX TOMATES CERISES De Véronique DE BURE
    Un excellent moment page après page on vit avec cette vieille mamie nonagénaire qui a une pêche d’enfer. On suit son quotidien elle nous embarque et c’est si agréable. Positive, la solitude ne lui pèse pas, bien au contraire, elle en fait un moment de bonheur où elle se retrouve. Elle organise son quotidien pour s’entourer au dehors d’amies de son âge. La presque fin du livre nous entraîne aussi dans un questionnement qui sublime le livre. A lire absolument. Cette une délectation comme si on trempait la main dans une boîte de bonbons de nounours avec une belle philosophie à dégager.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Répondez à ce calcul pour prouver que vous n'êtes pas un robot * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

nec vulputate, consectetur dolor. sit risus mi, libero risus.